La folle histoire de Larry Walters, l’homme qui vola aussi haut que des avions tout en restant assis sur une chaise

Partenaires dans l’amour et la folie

Larry possédait l’élément le plus important pour la réalisation d’un rêve: la volonté. Toutefois, bien que cela fut un bon commencement, il aurait encore besoin d’une aide un peu plus substantielle. Et c’est là qu’intervint Carol Van Deusen, sa petite amie et complice de ce plan insolite.

L’homme eut tout d’abord un peu de mal à convaincre sa petite amie de se lancer dans cette aventure avec lui, mais il finit par y parvenir. Ainsi, Larry et Carol se rendirent chez Toy Time Balloons en Californie et ils achetèrent 45 ballons météo et quelques réservoirs d’hélium pour commencer à remplir les ballons.

Advertisements
Advertisements

Après quelques heures de travail, les ballons étaient tous remplis de gaz et l’étape suivante consisterait à les attacher à une chaise de jardin, sur laquelle Larry prendrait place par la suite. Bien que cela puisse paraître simple, l’étape consistant à attacher les ballons à la chaise était assez complexe, car il fallait les positionner à des endroits précis du siège et en quantité suffisante pour que la structure ne bascule pas d’un côté ou de l’autre. Heureusement, Larry avait déjà fait tous les calculs et il savait comment orienter sa force motrice pour que le vol soit réussi.

Plus tard dans la journée, les ballons furent tous fixés à la chaise de jardin, qui était fixée au sol en attendant le moment du décollage. Néanmoins, avant de s’y asseoir comme un vrai pilote, Larry s’assura de prendre quelques provisions pour le voyage. Pour ce vol extraordinaire, l’homme transportait des sandwichs préparés par Carol, quelques bières et un appareil photo, bien sûr. Et pour assurer sa sécurité dans les airs et son atterrissage, Larry emporta également son fusil à plomb et une radio CB pour avertir les autres avions de sa présence dans le ciel.

Et voilà! Avant même qu’il ne s’en rende compte, il était temps pour Larry de décoller et de vivre le rêve qu’il avait continué à entretenir pendant tant d’années!

Advertisements
Advertisements