6 aliments anti-arthrose

Si l’arthrose touche essentiellement les 65 ans et plus (la moitié en souffrent), tout le monde doit se sentir concerné par cette maladie. Plusieurs causes peuvent en être à l’origine : ancienne blessure articulaire, mauvais alignement des os, surpoids… L’arthrose peut aussi être héréditaire et touche davantage les femmes que les hommes. N’attendez pas l’âge de 65 ans pour vous inquiéter. Lorsque les premières douleurs surviennent, vous ne pourrez plus rien faire. Alors, particulièrement si vous êtes une femme et/ou avez de la famille qui souffre d’arthrose, veillez à bien surveiller votre mode d’alimentation. Pour cela, il faut choisir les aliments adéquats pour repousser et atténuer les effets liés à cette maladie.

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, mieux vaut ne pas trop consommer de produits laitiers. Premièrement car ils ne se digèrent pas très bien et sont assez gras. Mais aussi car l’adulte ne fixe plus aussi bien le calcium sur ses os que l’enfant. Fait particulier : l’humain reste la seule espèce animale à boire du lait à l’âge adulte, ce qui ne vas pas de soi.

1. Les légumes à l’attaque des radicaux libres

Advertisements
Advertisements

Dès qu’il y a inflammation, le nombre de radicaux libre augmente en conséquence, ce qui entraine une inflammation encore plus grave… Un cercle vicieux, en somme. Pour contrer ce phénomène, certains aliments comme les fruits vous aideront grâce à leurs antioxydants. Les légumes en contiennent en grande quantité. Et les plus colorés d’entre eux – choisissez des épinards très verts et des citrouilles très oranges – sont plein de bêta-carotène, un antioxydant fortement recommandé contre l’arthrose !

Si vous souffrez cette maladie, privilégiez les radis, les brocolis, les aubergines, les tomates, les choux ou les poireaux. Ce ne sont peut-être pas les légumes que vous préférez, mais en manger vous servira à coup sûr. Très riches en vitamines (A, C et K), ces légumes sont aussi plein de minéraux et de fibres. Les glucosinalates, qui interviennent directement sur l’inflammation en évitant que les cellules cartilagineuses ne se détruisent, sont responsables de l’odeur soufrée des légumes, peu appréciable au goût comme lors de la digestion.

2. Les fruits

Comme leurs cousins les légumes, les fruits sont également très riches en minéraux et en vitamines. Les myrtilles, les baies et les fruits rouges devront être privilégiés en raison de leur très forte concentration en flavanoïdes, une famille d’antioxydants.

Plus le fruit sera foncé, plus les flavanoïdes y seront présents à l’intérieur. Petit conseil : choisissez plutôt de le manger cru ; car cuit, le fruit perd de ses bienfaits.

Advertisements
Advertisements